DIY: les joints

Si comme nous tu as des murs bruts dans ton logis et que tu souhaites refaire les joints proprement, cet article est pour toi!

Ca fait deux WE que nous travaillons dessus et je me suis dit qu’un petit article s’imposait. Surtout que je me suis absenté en mauvais blogueur que je suis (dur la reprise)…

Bref, voici le mode opératoire:

1. Tu pars d’un mur bien préparé, piqué, brossé, avec les joints assez creusés pour recevoir le nouveau joint.

DSC_0239

2. tu prépares tout le matériel nécessaire pour ne pas perdre de temps après. Vu que tu vas y passer quelques heures, prévois toi de la musique pour kiffer l’instant sur la durée.

joints002

3. Prépare ton mélange avec un dosage toujours constant afin de préserver la couleur d’une gâchée sur l’autre.

joints003

4. Arroses ton support afin que le mortier accroche sur le mur. Personnellement j’utilise l’éponge qui est dans le seau d’eau que j’ai toujours à côté de moi.

joints004

5. Applique le mortier sur les joints en partant du haut du mur. Comme ça au fur et à mesure que tu avances, tu ne salis pas ton travail précédent. Le geste c’est de mettre du mortier sur ta taloche que tu plaques contre le mur. Avec la langue de chat (petite truelle exprès pour les joints) tu pousses et écrases ton mortier dans le creux des joints. Pense à mettre ta gâche contre le mur pile en dessous, comme ça tu récupères le mortier qui tombe de temps de ta taloche.

joints005

6. Au bout d’une petite demi-heure, une fois que le mortier a accroché au mur, tu dégarnis ce qu’il y a de trop avec ta langue de chat. Ensuite avec une brosse, tu frottes les joints pour affiner le dégarnissage et rendre homogène la profondeur de tes joints, surtout si ton mur est en brique et galets. Au bout d’une gâchée ou deux, tu passes ton éponge trempée sur les joints entre les briques et les galets pour lisser le mortier et parfaire la finition. Ça permet de reboucher les petits trous et créer une couche plus dure de finition sur le dessus avec l’eau que tu appliques, c’est magique! Tu prends de l’eau propre et tu repasses un coup sur les briques et les galets pour les nettoyer.

joints006

7. Tu prends du recul, t’enlèves tes écouteurs, tu appelles ta femme, tes enfants, tes parents et tes copains pour leur montrer ta prouesse et baigner sous les compliments. Elle est pas belle la vie?

DSC_0227PS: la couleur des joints sur la photo n’est pas la définitive, avec le séchage, elle s’éclaircit drôlement. Les briques peuvent être nettoyées avec de l’acide si elles sont trop tachées et blanchies avec la laitance de chaux et de ciment.

Sebarch

14 comments to DIY: les joints

  • Helene

    Bonjour, tout d’abord merci de faire partager votre aventure avec nous. Ca me rappelle bien des souvenirs. On a rénové une grange il y a 4 ans et nous avions également des joints des pierres à faire. Personnellement, nous avions opté pour la technique de la poche. C’est comme une poche de pâtissier pour faire les gâteaux et ca avance super vite. Avez vous essayé cet technique? Laquelle préférez vous?
    Encore bravo et bon courage pour la suite.
    Bon courage
    Hélène

    • sebarch

      tu n’es pas la première à me parler de cette technique. Elle doit être pas mal pour le rejointage de brique. Comme nous on a des galets, les trous sont assez importants et on est obligés de bien écraser le mortier pour que ça accroche. Du coup avec la taloche et la truelle c’est idéal

  • nadine

    Bonjour, nous suivons avec grand plaisir les aventures de votre rénovation(je suis arrivée ici via le blog de Bliss Cocotte et ai entraîné mon mari ici 😉 et nous vous remercions de partager.
    Un de nos murs extérieurs doit être soigné lui aussi (briques et pierre calcaire, et nous avons une question : est-ce possible d’utiliser le mélange que vous préconisez sur ce type de mur ? si oui, conseilleriez-vous du ciment blanc ou du ciment gris?
    En fait, ya 2 questions 😉
    Bon courage, belle journée, beau week-end en famille !

    • sebarch

      Pour tout te dire je ne suis pas du tout un expert. J’ai appris en regardant les briqueteurs sur les chantiers et sur les forums. Je pense quand même que ça devrait le faire. Avec du ciment blanc, ton mortier sera très clair, voir blanc. mais c’est peu être ce que tu cherche. Et il y a aussi la couleur du sable qui participe à la teinte. Il faut que tu teste sur 1m2 avant et attendre que ça sèche bien de tout faire. Le ciment gris assombri la couleur légèrement mas il faut en mettre très peu pour ne pas rendre étanche le joint.

  • HélèneD

    C’est ma-gni-fi-que et particulièrement original !

  • titel

    Génial! Essayé chez nous sur un bout de mur bien plus petit, j’approuve la technique.
    Dans le 7. il ne manquerait pas « et après tu prends un apéro prolongé dehors sous les arbres »? Non parce que franchement ça le mérite 🙂

  • Chabada Bada

    Bonjour,
    je lis depuis toujours le blog sur lequel j’ai atterris via le blog de Bliscocotte (ancienne élève). Aujourd’hui, cet article m’intéresse d’autant plus que je suis en reconversion pro et justement dans ce domaine (matiériste coloriste à l’EEAM). Je suis passionnée par la chaux que j’ai pratiquée lors de la réno de notre maison et il me tarde de découvrir la terre, le plâtre, les différentes finissions, les pigments, le domaine est grand et là n’est pas la question !!! Je suis surprise que tu ais utilisé du ciment dans ton mortier, une chaux hydraulique ou plus simplement aérienne était suffisante. Il y a beaucoup de ciment (quel ciment ?) et du coup le risque est de bloquer l’humidité dans tes murs. Bon, en même temps on ne parle pas ici d’enduit qui recouvrirait tout le mur mais je me demande pourquoi autant de ciment, et quel type de chaux tu as utilisé. Je ne me pose pas en tant que spécialiste, je débute juste ma formation… Et je ne porte aucun jugement de valeur, en plus vu que c’est pour des joints en intérieur il n’y aura pas de problème. Pour info, nous avons refait nos joints il y a 11 ans avec la terre récupérée du brossage des anciens joints (pour la couleur), du sable et de la chaux aérienne, ils n’ont pas bougés. Note que pour la chaux nous avons humidifié les murs la veille au pulvérisateur de jardin (c’est super, tu ne salis pas), puis juste avant de faire les fameux joints afin d’éviter le retrait et que la prise du mortier se fasse au mieux. Le blog-patrimoine-façades.com est une mine d’or (pas que pour les façade). C’est une aventure passionnante que vous vivez là, parfois difficile mais tellement enrichissante ! Bonne continuation

    • sebarch

      En fait je ne suis pas du tout spécialiste ni prétend l’être. J’ai juste fait un mortier bâtard (ciment + chaud) pour avoir un joint qui s’effrite moins. Mais la part de ciment est minime par rapport à un mortier ciment classique (5 à 10 % contre 20 à 25% pour du mortier ciment)ce qui permet au mur de respirer. Après, j’ai utilisé du ciment gris pour éteindre un peu la couleur du joint (j’ai horreur des nouveaux joints blanc criard sur les briques anciennes), mais pris du sable a enduire roux qui permet d’obtenir un ton assez clair légèrement coloré adapté à la brique.
      Après, il y a une infinité de possibilités, les briques c’est vieux comme le monde.

  • l'arpette de service

    Plutôt gratifiant comme exercice car partir d’un vieux truc plutôt en ruine pour en faire une façade présentable, on voit le résultat immédiatement (c’est pas comme l’isolation). Mais le patron, il ne vous a pas indiqué le temps de travail (le décapage passe souvent autant de temps que d’appliquer l’enduit) et puis il a oublié de vous indiquer une fourniture nécessaire à tous les stades : l’huile de coude (et l’huile d’épaule)… Attention à ne pas réveiller votre tendinite !
    Et puis, il ne vous a pas dit non plus, si vous ne mettez pas de gant, attention à l’attaque du mélange ciment et chaux, même comme peeling, il y a mieux.
    Mais c’est sympa à faire et je peux vous dire qu’ils vont réfléchir avant de mettre une cheville dans leur mur…

  • co

    Et voilà un beau mur qui claque!

  • orplaz

    Je suis le blog de blisscocotte depuis … (je ne sais plus) et depuis peu je suis également le vôtre avec assiduité car nous sommes également en pleine réno.
    Comme vous, j’ai voulu garder un mur avec pierres apparentes, j’ai cru ne jamais en voir le bout mais le résultat est bien là. J’ai fait le dosage un peu à ma sauce mais je vois que c’était à peu près le même que le votre. Par contre bien mettre des gants parce que la chaux ça brule (ça m’a valu un bras, le frottement du gant et de l’eau imbibée de chaux aïe, aïe, aïe).
    Si j’avais lu vos conseils plus tot, je me serais munie aussi d’un ipod.
    Chapeau pour le boulot, le résultat est surperbe.

  • Karla

    Nous aussi, on a utilisé le pulvérisateur de jardin pour humidifier le support.
    Votre travail est très joli.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>