Archéologie des textures

Au fur et à mesure de l’avancement de travaux, nous grattons, piquons et découvrons la véritable identité de la maison. Dans l’idée de retrouver l’âme de la bâtisse, nous nous sommes lancés dans la mise à nu des briques constituant certains murs intérieurs qui jusqu’à lors étaient enduits.

A travers ce travail méticuleux, nous avons révélé des appareillages très différents selon les époques. Les premiers murs sont en briques et galets, un rang de chaque superposé à l’autre, assemblés à la terre. Les suivants sont entièrement en briques assemblés au mortier de chaux et de ce qui semble être du charbon. Finalement, les plus récents sont constitués de briques, galets et pierres avec un assemblage plus rudimentaire. C’est une nouvelle échelle de la matière qui apparait et se met en résonance avec celle déjà présente dans le jardin et les éléments de façade.

Dans un premier temps nous allons les rejointer proprement afin de les remettre en état. Puis quand nous aurons fait les peintures des murs lisses, nous déciderons si nous appliquons un badigeon à la chaux blanche pour certains de ces murs. La qualité des briques varie énormément et il nous semble important de voir comment les matières et les couleurs réagissent entre elles avec la lumière naturelle.

124567891011

 

Sebarch

 

4 comments to Archéologie des textures

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>